10 juin 2006

La Pologne havre de paix ?

En pologne si vous n'êtes pas blanc, hétérosexuel, marié avec 7 gosses et fréquentant l'église 5 fois par jour alors c'est l'enfer pour vous !

Six ans presque jour pour jour après la conclusion en Autriche d'un accord de gouvernement entre un parti conservateur et un parti populiste flirtant avec l'extrême droite, l'Union européenne se retrouve placée dans la même situation. En Pologne, les conservateurs dont les leaders sont les jumeaux Kaczynski — Lech président de la République, Jaroslaw chef du parti — ont conclu, le 2 février, une alliance avec Samoobrona (Autodéfense) et la Ligue des familles polonaises, deux formations ouvertement antieuropéennes.

Certes, contrairement à ce qui s'est passé à Vienne après le 4 février 2000, les populistes n'entrent pas au gouvernement. Ils soutiendront de l'extérieur le cabinet de Kazimierz Marcinkiewicz. L'accord, conclu pour douze mois renouvelables, porte la griffe de l'ultra-conservatisme polonais, un mélange de nationalisme, d'hostilité à l'intégration européenne et de défense des valeurs traditionnelles souvent mâtinées d'antisémitisme. Le Vatican s'est ému de voir l'Eglise mêlée à ce mouvement par l'intermédiaire de Radio Maryja, une station intégriste.

Dans ses colonnes, le site italien Gay.tv alerte sur les pratiques effroyables de la « Mlodziez Wszechpolska » (parti de la Famille Polonaise) (dont le nouveau ministre de l'Education) pour promouvoir une idéologie radicalement homophobe.

En effet ce groupe serait ni plus ni moins à l'origine du site internet wolneulice.pl
, qui à grands renforts d'animations flash, se propose de faire rentrer « les malheureux pervertis » que nous sommes, dans le droit chemin....

Le résultat fait froid dans le dos : des Drag-Queen souriantes et maquillées à outrance apparaissent au son de la house et de la techno dès l'animation d'accueil, mais une horrible animation transforme la dernière en amas grouillant de vers de terre.

Elle laisse la place à l'image pathétique d'une famille « tout comme il faut », bien conforme au moule qu'impose la société « normale ». Le décor est planté et on est déjà pris de hauts-le-coeur, c'est là qu' un message clair et sans équivoque finit par s'inscrire en haut à gauche de l'écran, juste au dessus du faciès d'un travesti en gros plan : « Stop à la promotion de la Déviance ».

Arrivés à ce stade de la visite, trois liens nous sont proposés : le premier renvoie sur un site d' « information » qui se fait un plaisir de désigner l'homosexualité comme un choix déviant car bien sûr tout le monde sait qu'on ne naît pas gay, et bien pire, comme cause de l'épidémie du Sida . Atterrant !

Le deuxième se veut rassurant (gasp !): C'est un prêtre qui assure l'accueil, garantissant aux homosexuels que l'Eglise leur est grande ouverte. s'ils se repentent bien entendu . Sans commentaire !

Enfin le troisième et le non moins pire, est un portail international d' « écoute », à ceux qui désirent revenir sur le droit chemin de l'hétérosexualité. Pathétique et révoltant !

On imagine sans peine les ravages criminels que peut engendrer un tel site, sur une personne en quête de soutien ou en mal-être par rapport à son identité...

Que font les associations de défense des droits de l'homme et de lutte contre l'Homophobie ?

Posté par Gregg_p_silva à 13:32 - Commentaires [0] - Permalien [#]

Commentaires sur La Pologne havre de paix ?

Nouveau commentaire